Autour de Naoned

Un blog autour de Nantes… des restaurants, des sorties en intérieur, des vadrouilles en extérieur et pour illustrer tout ça, des photos, des photos, des photos et des photos !


2 Commentaires

LE JARDIN ÉTOILÉ DE MARUYAMA

Le jardin étoilé est une installation pérenne du Voyage à Nantes… Le jardin s’est construit en plusieurs étapes :

En 2007, Kinya Maruyama pose les « bases » d’un jardin, dessiné à partir de la constellation de la Grande Ourse et des quatre points cardinaux, où l’on peut déambuler, grimper, se reposer…Un jardin construit en utilisant des matériaux de la région et grâce à de multiples solidarités (habitants, élèves des établissements scolaires de Paimboeuf et Saint Nazaire…).
En 2012, Kinya Maruyama inscrit le jardin dans son élément naturel : les modifications apportées sont principalement végétales.

Le jardin se trouve à Paimboeuf, au Sud de la Loire, et au bord de la Loire, sur le chemin de Saint Brévin les Pins…

IMG_7057

Nous y étions déjà allés cet été. J’avais été ravie par l’univers, par ce paysage sorti d’une fiction entre Star wars et Miyazaki. Je me rappelle aussi avoir surprise par la quantité de papillons ; sans doute la dense végétation et des plantes qui devaient les attirer…
J’avais profité d’un beau soleil pour faire une série de photos… que par un mauvais geste j’avais effacées. Je savais que j’y retournerai.

Et, nous y sommes retournés il y a peu. Pas de papillons cette fois mais un magnifique soleil de fin d’après-midi d’automne et bien sûr, j’avais mon appareil photo.

IMG_7056

IMG_7060

IMG_7062

IMG_7063

IMG_7061

IMG_7058

IMG_7059

IMG_7064

Été comme hiver, c’est un site à découvrir… D’ailleurs, sous la neige, ça doit pas être mal non plus…


Poster un commentaire

À LA RECHERCHE DES BON’Z’HOMMES D’ISAAC

On en a déjà parlé rapidement sur notre facebook : on aime Isaac Cordal.

Avec Isaac, le message est clair et ça marche ! Ces petits bon’z’hommes sont vraiment bien fichus, avec leur monotonie et leur tristesse, leur attaché-case et leur dos voûté. Ils sont tellement bien faits qu’on ne veut vraiment pas leur ressembler, et on ne leur ressemblera pas ! C’est vrai quoi, dans toute situation, dans toute circonstance, dans toute parcelle de vie, y a du possible, de l’agir local, de la résistance. Alors, voilà, j’aime Isaac Cordal pour cela ; parce qu’avec ces bon’z’hommes tout tristes, tout morbides, tou(s)t aliénés, il nous rappelle que cela n’est pas une évidence et qu’on peut être autrement.
Mario – euh oui, disons que tu te le rappelles toi même alors, non? Moi aussi j’aime bien ses statuettes et son humour triste, mais ça me fait un effet moins positif je dirais… Bien foutu, drôle, cruel et déprimant.

Bon, ça c’est fait 🙂

Je disais donc : nous avions tout d’abord découvert sa création massive pour le Voyage à Nantes sur la Place Bouffay…

cordal - bouffay

Et aujourd’hui, nous avons décidé d’aller au Temple du goût, rue Kervégan pour voir l’exposition « Le nouvel esclavage »
Mario – chouette le temple du goût, sans doute un nouveau resto ! Ah ben non, pas du tout, aucunement, tout le contraire. Une belle petite galerie en fait.

cordal expo

Et du coup, nous avons continué notre balade en vélo en essayant de trouver les bon’z’hommes d’Isaac dans le quartier de la Madeleine – tout cela en suivant la branche 1 du parcours du Voyage à Nantes (un prolongement de la ligne verte, sans ligne, juste quelques repères à la manière d’une randonnée qui permet de découvrir ou re-découvrir le quartier)
Mario – j’aime beaucoup cette signalétique, discrète, je ne l’avais pas remarquée jusqu’ici (moins visible que la ligne verte). Elle ressemble un peu à celle des randonnées, mais là c’est en blanc et vert, au sol. C’est vraiment une bonne idée de signaler comme ça des parcours dans la ville, on se balade et hop, on tombe là-dessus, c’est comme si on te tirait par la manche à un coin de mur pour te faire crapahuter dans des ruelles inconnues que t’aurais pas eu l’idée d’explorer.  J’aime!

Une chouette balade que nous vous recommandons et où nous avons trouvé 6 bon’z’hommes, c’est peu et beaucoup. Sont pas faciles à trouver !

Et vous, vous avez fait mieux ?

IMG_5271

IMG_5268

IMG_5270

IMG_5269

IMG_5273

IMG_5274

… non, non, on ne vous dit pas où c’est !
… mais ne vous inquiétez pas, les bon’z’hommes d’Isaac restent perchés même après le 1er septembre, fin du Voyage à Nantes pour cette année… alors, vous avez le temps de chercher 😉
Mario – Sont tellement discrets qu’un type qui rentrait chez lui a levé les yeux pour découvrir ce qu’on prenait en photo. Sont quasi invisibles ces petits salary men fragiles, même pour le gars qui les croise tous les jours. Déprimant je vous dis 🙂


Poster un commentaire

DU CÔTÉ DE SAINT BREVIN

Aujourd’hui, nous vous proposons une balade ensoleillée du côté de Saint Brevin ; de Saint-Brevin-les-Pins à Saint-Brevin l’Océan. En fait, la ville est composée de deux centres : les Pins et l’Océan.

Au départ, nous avons choisi cette destination pour aller voir le grand serpent de Huang Yong Ping conçu dans le cadre de l’itinéraire « Estuaire Nantes<>Saint-Nazaire ». Le serpent fait 120 mètres de long à découvert ou sous le eaux selon les marées.

IMG_5041

IMG_5031

IMG_5040

Le serpent se trouve tout près du grand pont de Saint Nazaire,

IMG_5033

D’un côté, la douce mer, la plage et le sable fin…

IMG_5032

… et de l’autre, le paysage portuaire et industriel de la pointe du Nez-de-Chien.

IMG_5034

IMG_5035

Ensuite, nous avons marché en direction du centre de Saint-Brevin-les-Pins en longeant la mer. Tout est parfaitement et agréablement aménagé.

IMG_5039

IMG_5038

On retrouve les fameux carrelets sur la plage…

IMG_5018

IMG_5043

Et les bouées de la marée basse…

IMG_5017

Pour finir cette bonne balade de quelques kilomètres, nous avons opté pour une petite virée en centre de Saint-Brevin-l’Océan, histoire de se requinquer avec une bonne glace de chez La fraiseraie : Hmmmmmm 🙂


Poster un commentaire

UN PETIT BOUT DE LA LIGNE VERTE… VERS LA CANTINE DU VOYAGE

À La Cantine,

Ça faisait plusieurs semaines – quasi avant l’ouverture ! – que j’avais envie d’aller me poser à La Cantine du Voyage. Quand j’ai appris que tous les dimanches midi, on y servait le poulet, c’en était trop ! Il FALLAIT que j’y aille 😉

Mario – Aujourd’hui je suis en mode grognon. J’préférais CrêpeTown en 2012. Voilà. Bon ok, le poulet du dimanche, bonne idée, allez.

IMG_4064

Voilà qui est fait ce midi ! Enfin, à 15h passées…

Du coup :
– « Bonjour, il est possible encore de manger à cette heure là ? »
– « Mais bien sûr, le dimanche, c’est toute la journée ! »
Poulet toute la journée ! \o/ TROP BIEN !!!! 😀

 

10 euros donc pour une petite salade maraîchère, le poulet et ses pommes de terre grenaille et 1/4 de vin. Autant dire, pas cher !

La formule consiste à acheter son ticket au bar (qui nous donne la boisson), à aller s’assoir ticket visible et à attendre qu’on nous serve… Effectivement, c’est à peu près ça… À part que les serveuses débordées nous disent « vous pouvez mettre votre table si vous voulez, c’est dans le placard là bas…. Vous pouvez aller vous servir, le pain est là bas…  » Tout cela, très gentiment, très sympathiquement… pas de souci.

La salade arrive… mmm… Il est 15h, j’ai faim ! Elle n’est pas très grosse mais elle est bonne. Pas de quoi casser les bras à une perdrix mais franchement, la salade est bien fraîche et bien assaisonnée. Ça me va bien.

entrée cantine

A peine terminé la salade, le poulet arrive… euh… mais il est bizarre votre poulet… Ancenis ? C’est où ? C’est quoi ?

poulet cantine

Ah non, y a plus de poulet ? Ah…. c’est sympa de nous l’avoir dit avant ?!?! 😦
Mario – Ah oui j’avoue c’était assez fun l’arrivée du poulet 🙂

Un peu déçue bien sûr mais toujours la faim au ventre, tout cela m’a semblé vraiment bon. Pas extraordinaire mais les produits sont bons. Les patates avaient vraiment un bon goût (ce n’est pas si fréquent) et une belle cuisson (ferme et tendre), la viande pareil, bonne et pas trop cuite (en rien, elle ne ressemblait à une semelle si vous voyez ce que je veux dire…) et la salade verte comme à l’entrée, fraîche et de saison. Même le vin (qui doit être en cubi) était pas mal du tout.
Bref, pas de poulet mais de bonnes choses dans l’assiette. Pour le servir et le reste, on est bien à La Cantine !
Mario – rien à ajouter, t’as tout dit je crois. Pas du poulet. Mais bon. Mais pas du poulet. Ah oui, le pain. Du vrai pain de cantine, de la baguette légère et croustillante. La mie croustillante. Oui, pas top.

Comme c’est ouvert jusque fin septembre, j’aimerais bien revenir un dimanche pour tester le VRAI poulet ! Je vous dirais… 😉

IMG_4065

Sinon, La Cantine ce n’est pas que la gastronomie !
Mario – Oui c’est aussi le plaisir des yeux. À ma cantine de lycéen jadis les saucisses de strasbourg déteignaient sur la purée qui devenait rouge, rose. Plaisir sensuel de la gastronomie totale. #AnecdoteVéridique

C’est aussi :

Une librairie – épicerie où l’on a d’emblée l’impression qu’il y a plus de bouteilles que de livres mais l’endroit est très bien fichu 🙂

librairie cantine

IMG_4066

Un atelier – cours de cuisine qui vont de 15 à …. euros. Il faut réserver bien sûr ! Si quelqu’un a testé, je suis preneuse des infos…
Mario – c’était pas plutôt dans les 30 – 50€ les prix? Non seulement c’est toi qui cuisine ton plat et tu le payes 😀 Ouiiii, bon, ça va, ok c’est un cours de cuisine par un chef. Oui, chef!

IMG_4067

C’est aussi, deux terrains de pétanque !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mario – attends je corrige tu as oublié un point d’exclamation. Voilà.
Depuis, je cherche des boules désespérément… Vous en avez ? Allez, on se fait une partie ?

IMG_4071

Et encore une chose que j’ai manqué, ce sont les marchés de créateurs tous les jeudis soirs de 18 à 22h.

Créateurs d’objets, fripiers, coiffeurs, récup’, brocanteurs ou disquaires d’occasion posent
leur étal aux côtés de producteurs locaux invités par l’épicier de la Cantine.
Avec la participation d’écopôle et des écossolies.

Bref, La Cantine, moi je dis, on y va et on revient !
Mario – oui mais je t’ai déjà dit que je préférais CrêpeTown? Aïe, pas taper!

IMG_4070

Et pour tout savoir sur ce que je ne vous aurais pas dit, clic ICI.


2 Commentaires

Balade au jardin des plantes au côté de Claude Ponti

Le jardin des plantes à Nantes est peut-être le premier jardin que j’ai connu (il est juste en face de la gare – très agréable en attendant le train) mais depuis mon emménagement à Nantes, je n’y suis que peu retournée (je n’habite pas du tout près de la gare).
C’est pourtant un jardin qui mérite qu’on y aille, qu’on y retourne, qu’on s’y arrête, qu’on y mange (à tester ? Je ne connais pas le petit restaurant du jardin des plantes. Il s’appelle le café de l’Orangerie et si c’est au niveau du petit Manoir du parc de Procé, ça vaut le coup).
Le jardin des plantes est comme son nom l’indique un jardin avec des « plantes ». En entrant des petites chèvres puis des plantes, des plantes, des plantes : des camélias, des magnolias (plutôt classiques à Nantes) mais aussi toute une collection de plantes médicinales et… allergènes ! Vous aimez éternuer ? C’est là qu’il faut aller ! 😀

IMG_4337

C’est vraiment super joli.
À côté des serres, du café de l’Orangerie, ça vaut le coup d’éternuer, je vous assure !

IMG_4313

En ce moment, dans le cadre du Voyage à Nantes (qui commence pile poil aujourd’hui – jusqu’au 1er septembre), le jardin est parsemé d’oeuvres de Claude Ponti, un auteur de littérature de jeunesse et illustrateur français. Je n’aime pas tout mais il y a des créations bien rigolottes… Ci-dessous un peu de spoil mais il vous en restera à découvrir.

IMG_4289

IMG_4296

IMG_4334

IMG_4336

IMG_4293

IMG_4305

IMG_4311

IMG_4324

IMG_4332

IMG_4328

Et tous les vendredis soir durant l’été, ce sont les nuits féériques. On ira sans aucun doute y jeter un oeil, et vous ?